Jeux d'argent en ligne polonais
10
09.2019

Le marché des jeux d'argent en ligne polonais est dominé par les opérateurs illégaux

Par Sophie Couard
Un récent audit du marché des jeux d'argent en ligne polonais a montré que ce dernier reste dominé par les opérateurs illégaux.

Si certains pays libéralisent leur marché des jeux d'argent en ligne, c'est notamment pour pouvoir lutter plus efficacement contre l'offre illégale. Ainsi, deux organismes viennent de publier chacun leur liste noire des salles virtuelles à bloquer en Suisse par exemple. Pourtant, les sites illicites continuent à rencontrer un beau succès sur le marché des jeux d'argent en ligne polonais qui a été réglementé. En effet, un récent audit du secteur a révélé que ce dernier reste encore dominé par les opérateurs illégaux comme nous allons le découvrir ensemble tout de suite.

L'évolution du marché des jeux d'argent en ligne polonais

Entre 2015 et 2018, le marché global des jeux d'argent en ligne polonais, qui comprend à la fois l'offre légale et illégale, est passé de 1,15 milliards à 1,82 milliards d'euros. Si les montants pariés sur les sites autorisés ont grimpé de plus de 600% pour atteindre 0,9 milliards en 2018, ce sont les salles virtuelles illicites qui dominent encore le secteur avec une part de marché de 51%, malgré une croissance assez faible de seulement 42%.

La conséquence des amendements de 2017

Ces différents résultats sont la conséquence notamment des amendements de la loi sur les jeux d'argent, entrés en vigueur le 1er avril 2017, qui étend la taxe sur le chiffre d'affaires de 12% imposée aux bookmakers terrestres aux opérateurs de paris sportifs virtuels et qui accorde également à l'opérateur public Totalizator Sportowy le monopole des casinos en ligne et des loteries promotionnelles.

Cette domination à 51% des opérateurs illicites est la conséquence notamment des amendements de 2017 et de l'efficacité douteuse de la liste noire.

Une liste noire à l'efficacité remise en question

Ces modifications ont notamment poussé certains grands noms du secteur comme Unibet, Bet365 et William Hill à se retirer du marché. Ils ont alors été placé sur une liste noire créée pour l'occasion le 1er juillet 2017. L'efficacité de celle-ci est néanmoins remise en question puisque les fournisseurs d'accès à Internet et les méthodes de paiement, censés bloquer l'accès aux sites blacklistés, n'ont souvent pas suivi ces recommandations.

L'opérateur public polonais Totalizator Sportowy

Des recettes fiscales inférieures aux prévisions

Depuis l'entrée en vigueur de ces fameux amendements, les recettes fiscales du pays ont néanmoins augmenté, passant de 380 millions en 2017 à 440 millions d'euros en 2018. Mais, elles n'ont pas atteint les prévisions gouvernementales. Ceci peut également s'expliquer par certains retards dans le déploiement des offres mises en place par Totalizator Sportowy.

La Cour des Comptes conclue que des pouvoirs supplémentaires devraient être accordés au ministère des Finances.

Les conclusions de la Cour des Comptes

Cet audit du marché des jeux d'argent polonais a permis à la Cour des Comptes locale (NIK) de conclure que des pouvoirs supplémentaires devraient être accordés au ministère des Finances pour réprimer les techniques de plus en plus sophistiquées utilisées par les sites illicites pour contourner leur blocage.

Par Sophie Couard
Par Sophie Couard - RÉDACTRICE

Grande amatrice de jeux d'argent, je suis devenue croupière pour financer mes études. Suite à un bac économie et social, j'ai obtenu une licence en sciences économiques puis un master en philosophie avec un mémoire sur le comportement du joueur. Après avoir travaillé dans un support clientèle de casino en ligne, je suis devenue rédactrice sur FeedBACK Casino.